133 condominiums près du Parc de la Cité à Saint-Hubert

 

133 condominiums près du Parc de la Cité à Saint-Hubert

Diane Gagnon

Les condominiums continuent de faire grimper les statistiques dans l’industrie de la construction à Saint-Hubert. Loin de s’essouffler comme le prédisait les analyses, un nouveau projet résidentiel vient de creuser sa première pelletée de terre à l’intersection des rues Gaétan-Boucher et de la rue Gabrielle-Roy, près du boul. Cousineau.

Le projet concerne un lot de dix terrains sur lesquels seront construits 10 bâtiment de 3 étages et demi chacun, dont quelques-uns contiendront 16 et 15 unités de condos, alors que deux ou trois autres se contenteront de 8 unités. Chaque condo offrira une superficie de 1200p.c. sur un même étage. Construites par la même compagnie F. Catania et Associés les habitations seront offertes dans un style classique, l’extérieur entièrement de bois et de briques. À l’intérieur, plusieurs options seront possibles aux acheteurs en ce qui concerne le choix des matériaux ce qui influencent le prix, bien sûr. En fait, fourchette de prix est très intéressante pour les acheteurs recherchant un bon rapport qualité-prix « Les prix commencent à 135 000$ et peuvent grimper jusqu’à 200 000$ dépendant des demandes des futurs propriétaires, explique André Fortin, responsable du projet. Nous offrons une grande variété d’options comme un foyer et différents matériaux au choix de l’acheteur. On compte aussi un ascenseur intérieur des garages souterrains et des espaces de stationnement pour chaque immeuble. »

À proximité du parc

Conçus pour une clientèle variée, des premiers acheteurs allants jusqu’aux retraités les copropriétés permettront à leurs propriétaires de jouir d’un site de choix dans ce secteur particulièrement prisé situé, situé tout près du Parc de la Cité. « On prévoit construire 133 unités d’habitations et les ventes vont déjà de bon train, avec 10% des unités déjà vendues. » précise M. Fortin. Les premiers occupants pourront s’installer début septembre et la construction s’échelonnera sur une période ne dépassant pas 24 mois, selon André Fortin.

PARTAGER